“Mes barrieres a Paris, symboles de la separation une nouvelle gauche et des classes populaires”

“Mes barrieres a Paris, symboles de la separation une nouvelle gauche et des classes populaires” Les mediologues Partager l’article sur Twitter Vous savez a quoi ressemblent des barrieres metalliques installees par la police Afin de encadrer des manifs ? Desormais, votre sont les gens de gauche que les font mettre en place, observe notre mediologue, Jean-Yves Chevalier. Voici son opinion. J’habite pourtant un delicieux eleve. Je ne me deplace qu’a velo (pas, a vrai dire, par amour Afin de nos « mobilites douces » mais parce que des train n’avancent plus). Je dechiffre consciencieusement la lettre paroissiale que m’envoie ma mairie d’arrondissement. J’ai d’ailleurs de la peine. « Une fin d’annee solidaire Afin de tout te s », me recommande-t-on, en titre. J’acquiesce, bien sur, mais le « t » a J’ai fin de « tout » me pose des problemes. D’autant que, par ailleurs, on m’annonce la refection d’une place de maniere a la rendre plus « attractive pour tou te s nos usager e s ». Ce n’est pas que je prefere la refection d’une place a une fin d’annee solidaire, mais je comprends mieux le « tou te s » d’une seconde formulation puisque je peux y lire toutes et l’ensemble de. Y aurait-il des fautes d’orthographe inclusive ? En attendant la refection des places, les elus parisiens s’adonnent donc a Notre refection d’la langue, ainsi, je comprends que c’est Afin de eux une lourde tache. Personnellement, les bribes de grammaire que j’ai acquises dans une ecole alors populaire du meme quartier, Il existe fort longtemps Il semble grand, m’empechent d’apprecier comme il conviendrait votre ?uvre...