Assassinat de Samuel Paty : 1 an plus tard, confidences d’eleves et professeurs

Assassinat de Samuel Paty : 1 an plus tard, confidences d’eleves et professeurs Face a ses eleves, Florence a craque. Justine venait de parler des caricatures de Charlie Hebdo en classe la veille. Soraya, musulmane et enseignante, s’est sentie attaquee en salle des professeurs. Shaima regrette le silence des enseignants. Pour France 24, des eleves et des professeurs ont accepte de raconter comment l’assassinat de Samuel Paty, Il existe un an, les a affectes. Le 16 octobre 2020, le professeur d’histoire-geographie Samuel Paty, 47 ans, etait poignarde puis decapite pres de le college a Conflans-Sainte-Honorine par Abdoullakh Anzorov, votre refugie russe d’origine tchetchene, abattu apres les faits par la police. Le jeune homme de 18 ans, radicalise, reprochait a l’enseignant d’avoir montre en classe des caricatures de Mahomet, au cadre d’un lei§ons sur la liberte d’expression. Notre tueur avait pris connaissance du concept de une telle heure de file par une video diffusee sur Internet, et dont l’auteur, Brahim Chnina, reste le pere d’une collegienne. L’adolescente, visee par une exclusion pour indiscipline, avait menti a son pere : cette derniere avait certain avoir ete sanctionnee Afin de s’etre elevee contre la demande de Samuel Paty faite aux eleves musulmans, d’apres cette dernii?re, de se signaler au cours de ce file. Un an prochainement, France 24 donne la parole a des enseignants et des eleves, marques par votre attaque terroriste contre votre professeur, mais aussi avec nos suites de cette affaire et son traitement en etablissements scolaires. Florence*, professeure d’histoire geographie au lycee : “On reste nombreux a avoir craque devant nos eleves” Au moment ou Samuel Paty est assassine,...