Femmes immigrees d’origine africaine, la vulnerabilite des meres celibataires

Femmes immigrees d’origine africaine, la vulnerabilite des meres celibataires Noire & Psy Etre tante celibataire n’est nullement vraiment facile, surtout si l’on vit loin de chez soi.La parentalite (aptitude a etre un parent) n’est nullement une competence innee. Elle s’acquiert au fil de l’experience et doit donc etre apprise. On ne nait jamais parent, on le devient (Dolto).Ce n’est pas parce qu’on s’est occupe de ses freres et s?urs au pays qu’etre parent a l’etranger sera votre jeu d’enfant. Le contexte est tout a fait tout autre. Au pays, un support social y a pour gerer ce genre de situations. Les meres celibataires recoivent l’aide de leurs parents ainsi que la famille elargie. Parfois aussi, nos enfants vivent avec leurs grands-parents, oncles ou tantes De sorte i  obtenir 1 encadrement plus stable. Il ne s’agit pas seulement de les nourrir, de les soigner ou de les scolariser, mais surtout de leur offrir une structure familiale ainsi qu’une solide education. Ce que un maman ne est en mesure de parfois gui?re assumer.Toutefois, quelques dames restent avec leurs enfants et se « debrouillent » Afin de les elever tant beaucoup que mal. Quoi qu’il en soit, en Afrique, on n’eduque jamais un enfant tout seul. Mes parents, l’ecole, ainsi que la societe entiere y participent. Chacun a sa maniere. Nous (les immigres d’origine africaine ayant grandi au pays) sommes l’ensemble de le fruit d’une education plurielle, mais homogene. La situation au sein de la diaspora Au sein des differentes communautes noires une diaspora, vraiment est de constater une recrudescence des jeunes filles seules avec 1 ou plusieurs enfants a charge. Mes...